entrainement test Triathlon

Vous allez en baver ! The Sufferfest, présentation.

By on 30/07/2015

footer-logo
Pour progresser en vélo il faut rouler, ce n’est pas toujours facile de trouver le temps. En course 40′ peuvent suffire, en vélo il faut beaucoup plus. Alors pour s’améliorer chez soi il y a le home trainer, l’équivalent du tapis de course ou de la roue à hamster pour le cycliste. Oui mais voilà, vous avez tellement roulé que vous avez épuisé toutes les saisons de Game of Thrones, the walking dead et même Violetta (oui vous étiez désespéré). Voilà qu’intervient The Sufferfest.

THE Sufferfest, qu’est-ce donc ?

The sufferfest propose une multitude de programmes d’entrainement en vidéo. Du déjà vu ? Pas vraiment. La société possède les droits d’utilisation des différentes grandes courses cyclistes : Paris-Roubaix, le Tour, Giro…
Les programmes sont ainsi composés de morceaux de vraies courses. L’idée est de vous faire travailler des sprints, des ascensions, donc quand on vous demande de sprinter, sur la vidéo vous voyez … un sprint. Et voilà, c’est tout simple.

La vidéo est toujours composé ainsi : un échauffement, l’exercice, repos. Elles durent environ 60′.
Voici un exemple, Revolver.
Échauffement de 7’30 avec des accélérations
15×1′ à haute intensité avec 1′ de récupération entre chaque intervalle
Retour au calme de 4′

the sufferfest - Revolver

 

L’intensité et la fréquence de pédalage sont données par la vidéo. L’intensité est variable de 1 à 10, c’est vous qui décidez où se trouve votre intensité maximale, quelle résistance vous sélectionnerez sur votre Home Trainer. Ceci fait que les vidéos sont flexibles et adaptables à tous.
La vidéo vous indique aussi quand accélérer, quand sprinter ou se reposer avec signal sonore ou visuel.

the sufferfest - Revolver the sufferfestthe sufferfestthe sufferfest

 

 

 

 

 


L’auteur possède un humour bien particulier et n’hésite pas à vous envoyer quelques piques bien placées du genre : Ma grand-mère va plus vite, bouge toi, alors ça fait mal ! attends de voir la suite.

Chaque vidéo possède une bande son unique, pas de groupes connu, mais elle est plutôt entraînante et bien choisie. Les programmes sont très variés il y a actuellement 20 vidéos de vélo disponibles. Mais pas que. Oui il y a aussi des vidéos pour les tapis de course, histoire de ne pas s’ennuyer.

Pour les triathlètes qui ont la chance d’avoir un tapis de course, il y a une vidéo : Chrysalis. Il s’agit de brick training, vous allez passer du vélo au tapis plusieurs fois en changeant de rythme à chaque changements. C’est très intéressant pour travailler les transitions.

Je peux en parler longtemps et vous expliquer d’autres vidéo, mais je vous laisse découvrir par vous même.
Les vidéos ne sont pas chère, environ 10$ en moyenne, et ça vaut le coup. Pour les abonnés à un compte premium Strava, vous avez accès aux vidéos via l’application, c’est compris dans le prix.. The sufferfest est aussi une communauté de cyclistes très dynamique sur les RS (le fil twitterest au top), des événements, un pays imaginaire (Sufferlandria) allez voir le site officiel c’est très drôle, du merchandising (bah oui). Et si au bout de la première vidéo vous n’êtes pas trop fatigués vous pourrez tenter de devenir Chevalier de Sufferlandria en effectuant 10 vidéos en une journée.

Presque the sufferfest

Il y a certains entrainements

 

 

 

 

 

 

Et il y a ça

THE SUFFERFEST: A few words from a Satisfied Customer from The Sufferfest on Vimeo.

Don’t let us assure you that you’ll suffer, let our customers show you what it’s like to do a Sufferfest video.

 

Moi je ressemble à ça après, et je marche comme un cow-boy. Les habitués de la salle de sport doivent me prendre pour un taré, en plus je dégouline d’une substance étrangère pour certains d’entre eux : la sueur.

DSC_0814-MIX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAGS
RELATED POSTS
1 Comment
  1. Répondre

    Rohnny

    05/08/2015

    Un programme bien intéressant, merci pour l’info 🙂

LEAVE A COMMENT