Triathlon

Triathlon Ardres 2015

By on 06/10/2015

DSC_0471Enfin un premier dossard. J’ai choisi de faire le triathlon d’Ardres dans le Pas de Calais, je devais finir ma préparation marathon par une sortie longue, mais finalement ce sera un triathlon, et tant mieux parce que j’avais envie de faire autre chose. On verra pour le marathon, j’espère que cela n’aura pas d’incidence.

Faire un triathlon fin septembre ça devient risqué surtout dans le nord niveau météo, cette année c’était juste exceptionnel, un temps magnifique, pas de nuages, pas de vent, le top. En arrivant sur le lieu de départ on voit tout de suite que c’est une sacrée organisation, il y a eu déjà beaucoup de courses dans la journée, notamment pour les enfants. Dossard pris, direction le parc à vélo. Là je me rends compte que je prends trop de choses avec moi, il va falloir que je fasse plus léger, que je laisse l’inutile dans la voiture.

Le départ va être donné, les filles partent en premier, nous partirons 6 minutes plus tard. L’eau est assez fraîche … 13°, l’automne est là, on le sent bien. Les premiers mètres sont toujours délicats, on prend des coups, on se fait attraper les pieds. Après la première bouée ça va mieux, j’ai un rythme correcte, bon je suis obligé de corriger régulièrement ma trajectoire. Après quelques centaines de mètres, j’essaye de mettre plus de rythme, ça marche bien, et puis inconsciemment je ne sais pas pourquoi je reprends le rythme de croisière habituel. C’est mon grand regret finalement, ce n’est pas que je fasse une mauvaise partie natation, mais je suis toujours au même niveau, je sors de l’eau en 24′ pour 1200m.

Mon merdier, gros merdier même.

Mon merdier, gros merdier même.

La transition, est complètement ratée, je perds beaucoup de temps à essayer de mettre mes gels dans ma poche arrière de la trifonction, impossible à mettre, je les mets au niveau de mes cuisses sous la tri. J’aurais dû les fixer au cadre du vélo, comme je fais d’habitude. Pareil, je perds du temps pour fixer ma montre (vielle forerunner 305, pas étanche) et à enlever la combinaison (penser à lubrifier les chevilles la prochaine fois), et il me faudra de vraies chaussures de vélo pour le triathlon, pour éviter de mettre des chaussettes, en tout plus de 3′, presque 4, c’est trop.

La partie vélo se passe plutôt bien, je garde un bon rythme, le parcours comporte des faux plats et 2 montées dont une belle qui casse les jambes. Je perds quelques places mais je descends assez vite donc je récupère ces places : 60km/h en vitesse de pointe. J’ai perdu quelques places dans l’affaire. A la fin je me retrouve avec un groupe, on a fait ce qu’il ne fallait pas faire, un peu de drafting, oui je sais c’est pas bien. Le parcours de 30km est très sympa, en pleine campagne, il y a pas mal de monde sur la route pour nous encourager. La circulation est en partie fermée, et de nombreux bénévoles et réservistes font la circulation. Très sécurisant. Je fais le parcours en 1h05 avec une moyenne de 27km/h environ. Peu mieux faire tout de même.

Ma deuxième transition est plus rapide, je repars bien, vers 4’30 du km, là je me dis que je ne vais pas finir comme ça et qu’il faut que je me calme quand même. Toujours cette peur d’exploser en vol. Les jambes sont dures, mais finalement je garde quasiment toujours ce rythme. Je me fais doubler par des concurrents qui entament leur deuxième tour, mais j’en double aussi. Je récupère quelques places, hors de question d’en perdre. Sur le deuxième tour je continue mon effort, encore quelques places. Vers la fin je sens un concurrent revenir sur moi, il me double. Dernier virage avant une grande ligne droite et l’arrivée. J’accélère, je suis à sa hauteur. Encore 100 mètres et c’est fini, je pousse à fond pour le doubler, hors de question de perdre une place. Je passe la ligne devant lui. Je suis quelque peu explosé. J’aurais fait les 5km en 23′ environ. Je finis 163e sur 210, en 1h58’15 ». Je voulais faire moins de 2h, objectif rempli.

DSC_0469

C’était une belle épreuve, très très bien organisée, avec un bon niveau. Le parcours est excellent, le plan d’eau idéal, le vélo pareil. Franchement c’est un très beau triathlon du NPDC. Maintenant je n’ai qu’une envie, recommencer encore. Je me demande si je ne vais pas laisser définitivement le bitume pour ne faire que du tri et du trail. Vivement la saison prochaine.

Un grand merci aux organisateurs, ce triathlon était au top, les bénévoles super sympa. Bravo.

2015235016_B976647743Z.1_20150927181144_000_GRJ593S4U.1-0

Photo : la Voix du Nord

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT