Quels sont les échauffements indispensables avant de se lancer dans une course ?

L’activité sportive est nécessaire pour améliorer la performance physique et la capacité du corps. La course est l’une des activités sportives les plus prisées. Il est normal que les athlètes préfèrent passer par une phase de préparation avant de faire une course. Il peut s’agir de faire de l’échauffement. Pourquoi ce dernier est-il indispensable avant de se lancer dans une course ? Voici quelques arguments.

La définition de l’échauffement.

Par définition, l’échauffement figure parmi les mesures à prendre pour faire certaines préparations motrices et psychophysiques avant une compétition. C’est une pratique reconnue pour préparer un sportif sur le plan mental et physique. On peut aussi définir l’échauffement comme étant la phase de transition qui sépare l’activité du repos à travers l’effort qui vise la préparation mentale et physique. Son objectif est d’améliorer vos performances et de diminuer les risques de blessures. En revanche, l’échauffement élève votre température qui est le principe de ses effets. Cela veut dire que l’échauffement pour la course est nécessaire. Il joue un rôle très important dans la prévention des lésions.

Pourquoi doit-on faire un échauffement ?

Avant de se lancer dans une course, le corps a besoin d’être dans une bonne condition. Sachez qu’à froid les muscles sont rigides, les articulations rouillées, la respiration un peu lente et le cœur comme au repos. Si la cadence change brutalement, l’articulation peine et la respiration ne peut pas se situer au niveau du rythme nécessaire. Cette situation expose le corps à des blessures. L’échauffement pour la course est une phase de préparation physique favorable pour le corps. Avant de se lancer dans une course, il faut être bien échauffé. L’articulation a besoin de fonctionner. Pour cela, la pratique de mouvements souples et lents est nécessaire. Sachez que l’échauffement augmente la production d’un certain liquide appelé synovial. On constate que lorsque le muscle et le tendon sont au repos, la température varie de 36 ° C. Lors d’un rendement maximal, la température se situe à environ 39 ° C. Les muscles deviennent toutes souples et élastiques donc l’échauffement permet d’améliorer l’état de performance.

Quelles sont les conséquences de l’échauffement ?

On peut voir quelques conséquences de l’échauffement dont la conséquence corporelle et la conséquence musculaire. C’est corporel lorsque la température générale du corps s’élève et d’autre part elle est musculaire lorsque la température des muscles s’élève. L’échauffement pour la course est un exercice simple mais inchangeable. Les effets n’en sont pas les moindre. On peut citer l’effet sur le cardio-vasculaire. Le rythme cardiaque augmente. L’activité physique augmente les utilités des muscles en tant que support énergétique qui fonctionne comme si c’était un carburant de fonctionnement. Avec ces besoins, il y a augmentation du rythme cardiaque avec le débit du sang qui ouvre les capillaires. Il y a aussi l’effet sur la respiration qui se manifeste par son accélération. A cela s’ajoute l’effet sur la physiologique ainsi que l’effet psychologique.

Quel est l’importance de l’entrainement dans la course à pieds ?
A quel âge est-il conseillé de commencer la course à pieds ?